agencement-bureau-idf

Conseils pour préparer une négociation de location de bureau

La plupart des entreprises louent des locaux commerciaux afin d’héberger leurs activités. La location de bureau permet de bénéficier d’un local spacieux et d’un environnement agréable pour les employés. C’est une option moins chère que l’achat d’un logement. De plus, on a la possibilité de négocier le contrat de location avant de le signer. La négociation se porte souvent sur le coût du loyer, le type et la durée du bail, les réparations et les travaux d’entretien.

Location de bureaux : quel type de bail choisir ?

Avant de rencontrer le bailleur pour négocier une location de bureau, il importe de savoir les différents types de bail qu’on pourra contracter. Le locataire peut choisir un bail à courte durée dont la durée est de deux ans maximum. C’est une option très choisie par les entreprises qui gèrent des projets à court terme. Il y a aussi le bail professionnel qui est recommandé pour les professionnels exerçant une profession libérale. Sa durée est de 6 ans minimum. Le bail commercial se trouve être la meilleure alternative quand on parle de location de bureaux. Sa durée minimum est de 9 ans, et en principe, le contrat est renouvelé automatiquement par le bailleur. Cette option apporte plus de stabilité pour l’entreprise. Le propriétaire du bâtiment doit donner un préavis considérable pour résilier le bail commercial. Sinon, il devra payer une indemnité d’éviction qui est très coûteuse.

Les points à négocier dans un bail de location de bureaux

Avant de rencontrer le bailleur pour négocier un contrat de location de bureau, il faut que le locataire prépare au préalable tous les points à discuter. La durée du bail est très importante, mais aussi le coût du loyer. Le prix de la location est librement fixé par le propriétaire. Néanmoins, il est parfaitement possible de demander une réduction. La réévaluation du loyer doit aussi être mise au point. La négociation se porte aussi sur la date de paiement du loyer, la date d’encaissement ou encore le dépôt de garantie. Pour les charges, le locataire pourra réclamer le détail des charges ainsi que leurs justifications au propriétaire. Les gros travaux sont à la charge des bailleurs tandis que les entretiens courants ainsi que les petites réparations seront supportés par le locataire.

Tout savoir sur la sous-location

Le futur locataire doit se mettre d’accord avec le bailleur avant de sous-louer totalement ou partiellement le local. Mais la sous-location est complètement interdite. Pour éviter les problèmes, il faut que cette option soit définie dans le contrat de bail. Toute sous-location devra être approuvée à l’avance par le propriétaire du local. Dans la plupart des cas, un bailleur intègre toujours dans un bail une clause résolutoire afin de se prémunir d’un éventuel non-respect du contrat de location.

Quitter la version mobile